Réaliser une interview à distance, et la publier

Interroger un chercheur éloigné, discuter avec un correspondant d'un autre pays, rencontrer un écrivain à distance ? En cours de sciences, de langues ou de lettres, il est possible de réaliser une conférence téléphonique. Et pourquoi ne pas la mettre en ligne sur internet ?

Exemple : le site de Microsciences, réalisé au lycée international de Saint Germain en Laye. Voilà l'une des interviews réalisées :

Voici un mode d'emploi pour réaliser une interview audio et la publier sur un site.

1 - La réalisation de l'interview et son enregistrement

Pour dialoguer avec l'interlocuteur éloigné, un logiciel de tchat audio est nécessaire. Skype est reconnu pour sa stabilité et la qualité de son signal. Il est possible de demander à l'interviewé de se doter lui aussi du logiciel, et la conversation est alors de type Skype-Skype. Mais ce n'est pas toujours possible ! le plus simple consiste à appeler la personne sur son téléphone personnel. Dans ce cas, la liaison est de type Skype-téléphone. Comment procéder ? c'est simple : une fois Skype installé, il est possible de souscrire au service Skype Out, permettant d'appeler un téléphone depuis le logiciel. Le coût est modique, il suffit de charger son compte avec quelques crédits, et il n'y a aucun engagement ultérieur.

Pour enregistrer la discussion, de nombreux logiciels existent s'ajoutant à Skype. J'utilise PrettyMay, dont la version gratuite, en français, permet d'enregistrer 15 minutes de conversation (la version payante affranchit l'utilisateur de cette limitation). Il existe un produit équivalent (et entièrement gratuit) appelé Callgraph, en anglais cependant.

Concrètement, nous installons un ordinateur au bureau du professeur, relié à internet. Nous y ajoutons deux haut-parleurs permettant à la classe d'entendre le correspondant. Un micro équipé d'un long câble est lui aussi relié à l'ordinateur. L'élève ou l'enseignant désirant prendre la parole et poser une question à l'interlocuteur, s'empare simplement du micro. La conversation est donc naturelle, si ce n'est que l'on ne voit pas le visage de l'interviewé (à moins d'avoir lancé un tchat vidéo de type Skype-Skype avec lui).

2 - Le montage

À l'issue de l'enregistrement, nous obtenons un fichier audio (MP3, WAV...) qui contient sans doute de longs silences, des questions erronées qu'il a fallu répéter. Parfois, le volume de la voix de l'interlocuteur est trop important par rapport à celle de la classe (ou l'inverse), on entend des bruits de chaise, etc.

Le logiciel gratuit Audacity permet de nettoyer le son assez facilement, en supprimant des passages du fichier, modifiant son volume, forçant au silence tel passage...

Vous pourrez trouver des explications utiles dans cette vidéo (à partir de 1:03).

Prettymay et Callgraph (voir ci-dessus) ont la bonne idée de séparer automatiquement la voix distante (l'interviewé) de la voix locale (la classe). Ils les placent en effet sur deux pistes différentes dans le fichier stéréo : l'une sur le canal gauche, l'autre sur le canal droit. Cela permet, lors du montage, de supprimer un des deux signaux si nous avons par erreur, parlé en même temps que le correspondant, ou de corriger le volume des deux voies de manière indépendante. Ne pas oublier, à la fin du montage, de remélanger les canaux gauche et droit, afin d'entendre la totalité des voix dans chacun des canaux.

3 - La publication

Une fois le fichier de l'interview toiletté, il ne reste qu'à le publier. Pour cela, il est possible de déposer le fichier (MP3, par exemple) sur un site et d'indiquer un lien vers ce fichier, comme ceci. Une autre solution, plus élégante, consiste à le jouer dans un petit lecteur ("player") sur le site web, comme nous le faisons sur le site web de Microsciences. Pour cela, utiliser le lecteur gratuit JW FLV Player, un peu délicat à installer.

Mais le plus simple consiste à utiliser des plateformes d'hébergement gratuites. Je vous renvoie ici vers deux articles récents :

Publier un son en ligne avec SoundCloud.com

Publier un son en ligne avec Youtube, Dailymotion, Vimeo...

En espérant que cet article vous aura donné des idées, n'hésitez pas à nous en faire part (ainsi que de difficultés éventuelles).

Source du logo de cet article : http://www.flickr.com/photos/mkeefe

Commentaires

Bonjour,
j'ai trouvé votre page très intéressante...mais quid des autorisations à la diffusion sur internet des propos de la personne interrogée, surtout si c'est une personne connue ? Doit-on obligatoirement solliciter une autorisation de diffusion écrite ?
Merci à vous.
Laurie

Laurie : Je n'ai pas trouvé trace de règles quant à la publication de données audio enregistrées avec l'accord d'une personne. En ce qui me concerne, j'ai à chaque fois envoyé le fichier audio final à l'auteur afin de recueillir son accord, et cela avant publication. Cet accord était souvent simplement oral ou rédigé, de manière informelle, par email.

Si quelqu'un a des infos sur un éventuel texte de loi portant sur la publication de fichiers audio enregistrés dans le cadre de telles interviews, merci de nous le préciser.

Je confirme votre réponse. Un courriel peut suffire pour autoriser la diffusion d'une telle interview.
Merci pour votre réponse et pour votre site.
Laurie.

Laurie : merci, pour tout ! Mais où avez vous trouvé l'info ? J'aimerais savoir pour citer votre source, si l'on me repose la question.

Bonsoir M. Gély,

Et bien j'ai passé deux coups de téléphone, le premier au Syndicat National des Journalistes qui m'a donné l'info. Puis j'ai vérifié cette même info auprès de la CNIL qui met à la disposition des webmestres des juristes qui peuvent nous conseiller afin que nos élèves soient en phase avec la législation française du net. Les deux organismes m'ont confirmé que l'échange par courriel est une preuve légale d'autorisation de diffusion d'un entretien privé.

Bon courage à vous et encore merci pour votre site.
Laurie.

Laurie : Merci pour l'info !! En plus, de deux sources différentes.

Attention à la formulation de votre mail :)

Il faut pouvoir identifier précisément le fichier audio (indiquez bien la date et le sujet de l'interview afin que l'on ne risque pas de confondre plusieurs enregistrements).

Il me semble qu'il faut aussi préciser LE CADRE de l'utilisation que l'on va en faire. On autorise la publication de l'interview dans le cadre d'un dossier précis par exemple.

Si l'on souhaite que le fichier audio soit "libre de droit", et donc utilisable sans avoir à s'échanger des mails d'autorisation, il faut alors indiquer que la ressource est sous licences Common Creatives. Les CC me semblent plus propice à encadrer le droit d'auteur ... uniquement bien sur si l'auteur veut bien libérer son oeuvre !

Mais si vous restez sur l'option "mail" : voici deux exemples de textes à adapter :
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=0CDkQFjAB&url=http%3A%2F%2Fgraduateschool.paristech.fr%2FFiles%2Ffck%2Ffile%2FDocGuideJuridique%2FAutor_EnregDiffuser.pdf&ei=prAGUcHoJ8TChAftnIHwBA&usg=AFQjCNHBg7AIWX96J71YMy3G9sAgddlTvg&sig2=bvSVXbbOyIl__aStDTdEIA&bvm=bv.41524429,d.ZG4&cad=rja

Laisser un commentaire

(obligatoire - sera affiché)

(obligatoire - ne sera pas divulgué)